Alexander Anyaegbunam aka Rejjie Snow donne un nouvel élan à sa carrière. À 24 ans, le rappeur irlandais propose Dear Annie, son premier album. Une heure et 20 morceaux à travers lesquels il développe son identité, en n’oubliant pas de faire de la musique, avec cohérence et élégance.

 

Prises de risques dans les textes, flows excentriques : la diversification de la scène rap ces dernières années a en quelque sorte émancipé les artistes. Le genre s’étend à vue d’œil et s’impose comme la nouvelle musique populaire. Conséquence directe de ce phénomène, les médias spécialisés ont utilisé jusqu’à saturation le qualificatif d’OVNI pour des artistes qui sortaient un tant soit peu des sentiers battus en apportant leur pierre à l’édifice, sans rentrer dans le moule qui leur était préconçu.

Cependant, il faut se l’avouer et s’y contraindre, Rejjie Snow est bel et bien un OVNI. Le Dublinois évolue sur un terrain fertile où tout est permis, dans un mouvement de croissance accélérée du hip-hop irlandais avec des artistes aux univers inédits tels que Runsangano Family, This Side Up ou encore Mango and MathMan.

Le courant alternatif

Après Fish and Chips et Rejovich, deux EPs dévoilés en 2013, Rejjie ne s’était depuis manifesté que par la mixtape The Moon and You l’année dernière et quelques singles pour teaser l’album. Le 16 février dernier, son premier projet long format finit par sortir. Enfin ! S’il se définit lui-même comme rappeur, on a tout de même du mal à l’enfermer dans cette case. Pour cause, ce qui ressort de sa musique est beaucoup plus complexe, inclassable, voire indéfinissable. Rien ne se ressemble et tout fait sens.

Dans Rejovich, il jouait déjà sur un jazz-rap où les mélodies relaxantes étaient alourdies par des thèmes existentiels particulièrement sombres. Ce n’était qu’un échauffement en préparation de Dear Annie, mais le ton était déjà posé. Un rap modeste, très loin des carcans américains et des triples A où les MCs passent en revue les maux du monde entier en un morceau. Ce qui est donné à écouter chez Snow est bien plus introspectif et personnel.

Rejjie en fusion

Musicalement parlant, Rejjie Snow reste fidèle à lui-même. Il plaque tout le long de l’album un style hybride, oscillant entre jazz, funk, pop et soul. Ce parti pris, qui aurait pu donner un aspect mixtape à Dear Annie, se révèle maîtrisé de bout en bout. Résultat : des beats fouillés qui surprennent et permettent de parcourir les morceaux sans redondance. Rejjie s’accompagne à plusieurs reprises de voix féminines, comme la chanteuse folk, Caroline Smith, sur le track « 23 ». Il s’essaie même au Français à plusieurs reprises avec les titres « Désolé » et « Mon Amour ». On serait tenté d’y interpréter une dédicace à son public de l’Hexagone, mais objectivement, cela nourrit simplement le ton sentimental du projet à grands coups de clichés…

Dans ce fouillis de genres et d’influences, on retrouve tout de même un thème dominant : l’amour. Sous toutes ses coutures, dans tous ses états. Tantôt festif, tantôt niaiseux, Rejjie Snow va jusqu’à se livrer sur ses pensées suicidaires dans le morceau « Room 27 » : « Twenty seven like the club, twenty seven different drugs. I be going back to black stairway to heaven bruh. »

Ce qui frappe alors, c’est que cette balance entre joie et profond désespoir est servie par un flow très reposé. Jamais un mot plus haut que l’autre, le jeune Snow chuchote presque ses textes. Il chante, parle, mais jamais ne se perd dans des démonstrations de technique. Tous ces éléments viennent souligner la cohérence du projet et lui permettent de tirer son épingle du jeu. Là où nombre de debut albums auraient fait office de showroom pour jeune rappeur, Alexander n’est pas venu pour kicker ou chercher une quelconque validation sur Dear Annie. Il a simplement signé une pépite qui s’écoute et s’écoutera encore dans plusieurs années.

 

Texte : Jimmy Foucault

Crédit : Mathieu Foucher

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s