Don dada mixtape, vol. 1 : l’alliance ultime

Don Dada s’est développé dans les neurones d’un ninja renégat issu du 14e district parisien, en quête farouche d’autosuffisance. Avec la sécurité pécuniaire comme objectif et la qualité en guise de promo, Alpha Wann a constitué une organisation vouée à la domination. À travers la don dada mixtape, vol. 1, Philly Flingo et ses invités démontrent qu’il est possible de s’extirper du circuit, et réussir sans l’aval d’une certaine radio de la capitale.




Le 18 décembre 2020, une organisation armée jusqu’aux dents a pris d’assaut le rap français. Sous l’égide de Alpha Wann, maître sabreur de douzième dan, la don dada mixtape, vol. 1 réunit certains des meilleurs pratiquants de l’art de la découpe. Indépendant et auto-suffisant, le conglomérat trace sa propre route, en direction du magot.

Alpha Samuraï

Dès le premier track « mitsubishi », Alpha démontre qu’il assure la mène avec l’expérience d’un Roger Milla ou d’un Chauncey Billups. Sans surprise, le jeune indépendantiste fait immédiatement l’étalage de sa science de la découpe, capable de faire glisser son flow sur toutes surfaces comme une cylindrée japonaise. Le rappeur de Paname est un prototype à la croisée d’influences multiples, et semble être un spécimen unique en son genre. Entre couteau suisse et sabre japonais, Phaal est un trancheur d’exception, un Yasuke du rap que l’on imagine rider le destrier calciné présent sur la cover de Raegular. Avec cet arsenal rapologique à sa disposition, le futur maire du XIV alterne entre les lames et les flammes. Comme il le confirme sur le titre « fahrenheit 451 », à force d’aiguiser sa plume, elle devient capable de foutre le feu à son cahier ou d’envoyer de véritables bastos. Au fil de la prod de FREAKEY!, le thermomètre s’avance inexorablement vers les 232 degrés Celsius.

Tout aussi bouillant sur « philly flingo », il expose sa fâcheuse tendance à prendre les jambes ennemies pour des cibles mouvantes. Mais visiblement, cela mène à un futur confortable, coloré par des collabs prestigieuses ainsi que des primes times sur la grille de TF1 avec les barons Arthur et Nikos. Poussé par sa soif monétaire incessante, le Phaal Philly possède son lot d’exigences. Dans « carrelage italien », il dévoile son côté faste à la Jean Michel Aulas, de pair avec son affection pour la porcelaine sicilienne. Encore un découpage net et précis sur une prod oscillante de Hologram Lo’. Guerrier franco-japo-ricain-guinéen, Alpha Wann est comme l’Afro Samuraï : il tranchera tout sur son passage dans sa quête du bandeau numéro 1, sur un gros son ricain des années 90.

Malgré ses faits d’armes personnels, le MC est convaincu que s’il veut rentrer dans l’histoire, ça ne sera pas seul. Un esprit d’équipe personnifié par le titre « apdl », premier extrait de la tape, porté par un clip soigné de Métanoia. La meute Don Dada avance avec des J.M. Weston et des chaussettes hors de prix, afin de prendre la concu à revers, sans un bruit.

Un conglomérat expansif

Fort de sa maîtrise des justus lyricaux, Alpha Wann s’est attiré le respect de ses pairs. De partout, les meilleurs pratiquants de rang S viennent gagner les rangs de l’organisation, sorte d’Akatsuki du rap français. Pour composer son état-major, il s’appuie sur ses vétérans : le label RPTG est présent en force sur cette tape. On retrouve Lama et Jay aux instrus, reconnaissables au hurlement de loup, tag du RangPangTangGang. K.S.A le loup blanc fait aussi une apparition en solo sur le titre « super swishstyle 2 », tandis que 3010 apporte ses talents à la prod comme au kickage. Aux côtés de Alpha et Nekfeu, il livre « 3095 pt2 », presque un cypher entre potes, qui s’apparente à un sans-faute. L’instrumentale de Salman est aérienne à souhait, les flows sont entraînants, on y apprend même l’utilité du quid. Le Fenek met la main à la patte pour la tape de son frérot. Déjà sur le son « aaa », qui donne un air de déjà vu quand les compères se font des passes précises, mais d’autant plus savoureux puisqu’il se termine sur un prophétique : « album commun sortira le jour J ». Ensuite Feu enchaîne sur le mélancolique « malevil », dont il emprunte le nom au roman de Robert Merle. Un exercice de réflexion pessimiste, qui dépeint la ville « mauvaise », toxique et triste, où même les balles perdues trouvent leur chemin.

Le Phaal a également fait appel à ses alliés du sud pour ce projet, avec les présences de Veust sur « trapchat », puis de Deen Burbigo et Infinit’ dans le track « dirty dancing ». Le Niçois constitue aussi un binôme bien tanké aux côtés de Kaaris pour le morceau « soldat tue soldat ». Le zoo et les zins, deux types de violence qui s’associent sur la prod non moins énervée de Lama et Jay.

La liste d’associés est déjà longue comme un bras, mais le dada cartel libère un autre shinobi brutal avec Ratu$. Sur « Velux », la recrue de Saboteurs tabasse non-stop pendant trois minutes, comme un nouveau perso balèze qui débarque dans un anime. Alors que ses membres sont dispersés, le siège de l’organisation pourrait à terme se baser à New York, histoire de concurrencer l’ONU. Le rap de Alpha est influencé par la grosse pomme, autant par les sonorités que les références, et surtout dans l’appétit insatiable pour la thune. Éducation similaire chez Freeze Corleone, et mise en application dans « ny à fond », morceau plus east coast que le taureau de Wall Street. Plus enclin à emprunter du fer plutôt que de pousser la porte du dojo, Flingo se transforme temporairement en sportif de haut niveau le temps de « pistons vs pacers ». Lui et Kalash Criminel deviennent Artest et O’Neal dans le but de taper la prod comme un spectateur du Auburn Palace. Motif du conflit ? L’argent, encore et toujours.

Au fil de son périple, Alpha Wann a perfectionné ses techniques jusqu’à devenir une référence dans son domaine. Couplé avec les talents d’une pléthore d’invités, l’écurie Don Dada a des airs absolument effrayants. Si l’équipe forme l’Akatsuki du rap français, leurs objectifs peuvent s’accorder : la paix par la domination totale.


Texte : Martin Muller

Crédit : Laureat Bakolli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :